19/12/2007

Que sont-ils devenus? The Von Bondies

Les Von Bondies, j'en ai entendu parler lors d'un concert des White Stripes au club de l'AB, en 2001. Les Stripes étaient tellement peu connus que Jack White, par ailleurs producteur du premier VB, pouvait se permettre de regarder tranquillement le groupe jouer au milieu du public. Lack Of Communication, l'album en question, était un très bon album de rock très garage, très sale, très bien.

Ensuite, un hit inattendu (C'mon C'mon) et un album semi-raté (Pawn Shoppe Heart) a offert plus de visibilité au groupe, qui a livré des prestations live très intenses et une bagarre avec un Jack White qui a changé d'avis sur le cas Jason Stollsteimer (chanteur). L'apparition du groupe dans le film très controversé 9 Songs, ainsi que la présence de C'mon C'mon au générique de la série Rescue Me a aussi aidé à les faire connnaître.

On n'avait plus trop de nouvelles du groupe depuis 2004, et voilà que maintenant, plusieurs nouvelles arrivent en même temps. D'abord, une tournée mondiale début 2008, avec notamment une date à Bruxelles le 9/2 et à Paris le lendemain, un remaniement des membres du groupe (deux nouveaux guitaristes, une nouvelle bassiste) et un album (Love, Hate, And Then There's You) pour l'été.

En attendant, des nouveaux morceaux sont en écoute sur myspace, ainsi que la possibilité de commander un EP (We're Kamikazes Aiming Straight For Your Heart) qui sera aussi vendu lors de la tournée.

J'espère que l'album montrera un retour vers leur puissance garage passée, sinon, il est probable que le groupe se fera définitivement oublier.
 
Quelques vidéos :  
 
It Came From Japan 
 
 
 
C'mon C'mon (Live Letterman). Ok, on peut comprendre Jack White, mais ils sont quand même bons. 
 
 
 

13:47 Écrit par Denis dans Que sont-ils devenus? | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/09/2007

Que sont-ils devenus? Justin Hawkins / The Darkness

Nouvelle série que j'espère récurrente, Que sont-ils devenus? va tenter de retrouver des personnalités oubliées, à tort ou à raison. L'immense honneur d'inaugurer la série revient à Justin Hawkins, ex-frontman de The Darkness et subtil mélange entre Robert Plant et Spinal Tap (y avait des trémas quelque part, mais je sais plus où).

Souvenez-vous : The Darkness, c'était ça :

 

Á l'époque, c'était marrant. La parodie était parfaite, et, ce qui ne gâchait rien, les morceaux étaient aussi excellents, on s'y croyait presque. Le groupe aura également assuré quelques performances légendaires, notamment à l'AB, où Hawkins s'est promené dans le public, sur les épaules d'un roadie tout en jouant un très long solo, ou à Werchter, où il s'est bien amusé à se foutre de la gueule du public néerlandophone. Classe. 

Seulement, on s'en doutait déjà à l'époque, ça ne pouvait pas durer. Le second album, plus "ambitieux" a fait un four, Hawkins s'est fait virer du groupe et s'est retrouvé en désintox. The Darkness va apparemment continuer, avec le bassiste comme chanteur (?) et sous un autre nom (??). 

Quant à Justin, après avoir sorti une reprise de This Town Ain't Big Enough For The Both Of Us (sous l'alias British Whale) et tenté de participer à l'Eurovision (...), il prépare son retour via plusieurs pages myspace, même s'il a au moins 30 ans de plus que la moyenne d'âge des utilisateurs. Justin est maintenant connu sous les alias de Barbecue Rock et Magnet Watch, sans surprise, ce qu'on peut y entendre est assez pourri. Un troisième myspace était dans mes bookmarks (myspace.com/justinhawkinspanther) mais on ne sait pas y accéder actuellement, merci Rupert Murdoch. Alors, Justin Hawkins : le retour, avant ou après Chinese Democracy?

17:50 Écrit par Denis dans Que sont-ils devenus? | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |