25/05/2009

Elections européennes 2009 : le RWF

Comme je le laissais entendre hier, les trois candidats interrogés du RWF (Rasemblement Wallonie-France) ont tous répondus. Voici les trois questions, commentaire après.

Question 1 : La France vient d’adopter, dans un contexte particulièrement houleux, la loi dite Hadopi, qui concerne la lutte contre les modes d’échange illégaux des œuvres artistiques via Internet. Le député européen français Guy Bono est à l’origine d’un amendement  dont le sens va à l’encontre de cette loi, il critique notamment les atteintes à la vie privée et les conséquences négatives de la privation d’Internet.

Nos lecteurs aimeraient savoir si vous suivez la question, quelle est votre opinion sur le sujet, et éventuellement si vous comptez vous engager dans le cas d’une éventuelle élection.


Question 2 : Le procès fort médiatisé des propriétaires du site Internet The Pirate Bay a abouti, en première instance, à une peine d’un an de prison ferme ainsi qu’à une sanction financière importante à l’égard des trois prévenus. Parallèlement, le Parti Pirate suédois est crédité, selon les sondages, d’un siège aux prochaines élections. Pensez-vous que le Parlement Européen doit faire un pas pour guider ses états membres vers une solution homogène, qui pourrait satisfaire les différentes parties ?


Question 3 : Un peu de détente : écoutez-vous de la musique rock ? Si oui, quel genre, quels artistes, quelles époques ?


Paul-Henry Gendebien, tête de liste (via son collaborateur Joël Goffin) :

Le R.W.F. est un rassemblement d'hommes et de femmes de tous horizons politiques, philosophiques et religieux, à l'exception des extrêmes.
C'est un parti institutionnel qui ne se prononce pas sur des problèmes de société précis, justement pour éviter la division de ses membres aux sensibilités politiques différences, qui sont unis temporairement autour  d'un idéal commun : la réunion de la Wallonie à la France.
Une fois l'objectif atteint, ils retourneront militer dans le parti de leur choix.

Il est toutefois clair que l'Europe doit prendre ses responsabilités et lancer une directive applicable à tous les Etats membres en matière de "piratage" informatique.
C'est pourquoi, nous estimons que votre deuxième question, dans sa formulation, comprend déjà la réponse.

Enfin, Monsieur Gendebien (né en 1939, ne l'oublions pas !), apprécie la bonne chanson française (Brassens, Montand) et la musique classique (le baroque, principalement).


Agathe Nastasi, deuxième tête de liste

Notre parti n'a pas vraiment de position sur des questions aussi précises, car il est un rassemblement de toutes les tendances démocratiques, qui place la résolution du conflit communautaire par la réunion de Bruxelles et de la Wallonie à la France avant tout le reste.
Une fois dans un cadre institutionnel stable et sûr, l'immobilisme socio-économique et la malgouvernance feront place à une gestion digne de ce nom au sein d'un Etat respecté.

Mais internet n'a pas de frontières, et il est clair que l'Europe doit produire une directive commune à tous les Etats-membres pour lutter efficacement contre le piratage, en prenant garde à ne pas empiéter sur la vie privée des internautes.

Enfin, mes goûts musicaux : j'aime bien les Corr's et les Cranberries, plus récemment Mika, ainsi que la chanson française que j'écoute à la maison.

Laurent Brognet, troisième tête de liste

1 Le Rassemblement Wallonie-France est un parti pluraliste qui rassemble des personnes ayant des sensibilités de gauche, du centre et de droite, à l’exclusion expresse de tout extrême. Notre parti à vocation de disparaître une fois notre objectif de réunion de la Wallonie à la France atteint. Sur le plan des principes, les droits d’auteur des artistes doivent être protégés. Nous n’avons pas d’avis particulier sur les moyens pour y parvenir. Ce n’est pas notre combat.
2 
A nouveau, sur le plan des principes, oui le Parlement européen doit œuvrer à une solution homogène au sein de l’Union. Nous n’avons pas d’avis particulier sur les moyens pour y parvenir. Ce n’est pas notre combat.

3  Vu mon âge (44 ans) vous ne serez pas surpris d’apprendre que je sois fan de Pink Floyd , Supertramp, Tangerine Dream, Mike Oldfield … pour les années 70, puis Depeche Mode, Talk Talk, Propaganda, Human League, et toute le scène new wave et electro des années 80-90. En rock français : Indochine et plus pop : Daho, Voulzy

Les conclusions sont simples mais intéressantes : la nature même du RWF fait qu'ils ne poursuivent qu'un seul but, et n'ont donc pas l'intention de poursuivre ce parti après que ce but soit atteint. Ils ne répondent donc pas précisément à mes questions, en utilisant leur programme simpliste comme raison. Il semble cependant que pour eux, l'Europe doit montrer le chemin à suivre via une directive.

Ces réponses m'ont fait penser à une chose assez terrifiante. Le RWF, qui n'a donc, par nature, pas de programme sur la question, est le seul parti à m'avoir renvoyé trois réponses. Et si la raison pour laquelle presque personne d'autre ne m'a répondu, était parce que les candidats interrogés ne savent simplement pas de quoi je parle, et ne sont pas informés sur le sujet? Je ne fais pas d'amalgame, mais la coïncidence est troublante... Et assez pathétique.

J'espère que d'autres réponses viendront étoffer cette série d'articles, en attendant, demain sera publiée la réponse de quelqu'un qui, manifestement, s'y connaît : Christiane Vienne, du PS.

Oh, et j'aime bien comme les membres du RWF s'empressent quand même de dire qu'ils sont fans de chanson française ;-) Heureusement que personne n'a cité Sardou. Je me demande ce que j'écouterai à 44 ans, moi... Dans, gloups, 15 ans. Et je vous laisse tirer vos propres conclusions sur les goûts musicaux des trois candidats. A demain.
 

PS : oui, y a un problème de mise en page. Get over it.

Les commentaires sont fermés.