09/07/2007

Pearl Jam @ Nijmegen : compte-rendu

Pearl Jam Tour 4/4 : Nijmegen

 

Dernier article sur ma tournée PJ 07 (mais Werchter suivait le lendemain, chronologiquement parlant), le concert de Pearl Jam à Nijmegen se tenait dans un immense parc aménagé en festival, et qui accueillait plus de 50 000 personnes (plus que pour les Stones quelques jours auparavant).

Pearl Jam était accompagné de trois groupes, avec pour débuter le dernier groupe de Perry Farrell (Jane's Addiction, Porno for Pyros) : Satellite Party.

Comme l'album, que je chroniquerai peut-être plus tard sur Music Box, le concert était sans génie mais assez sympa. On peut quand même se demander  pourquoi la moitié du set était consacré à des reprises de Jane's, mais bon. Mention spéciae au guitariste Nuno Bettancourt, qui s'est bien relevé de son ancien job chez Extreme, et à la choriste/danseuse Etty Lau Farrell, allumeuse d'une vulgarité assez extraordinaire, et épouse du chanteur, ceci expliquant cela.

Les excellents, non, fabuleux, Kings of Leon pouvaient entrer, et pendant 45 minutes ont gratifié le public d'extraits de leurs trois albums, dont le dernier et potentiel album de l'année, Because Of The Times. Aucun temps faible, même si on pourra toujours regretter le manque de charisme et de mouvement des musiciens. Le final sur Slow Night So Long verra un invité spécial chanter avec Caleb Followill : un certain Eddie Vedder.

Juste avant Pearl Jam, c'était le tour d'Incubus. Leur carrière discographique est passée d'un nu-metal habité à un rock nettement plus classique, inspiré par Police, entre autres. On s'attendait touefois à un set sautillant, on a eu une heure de morceaux lents et peu inspirés. Il est possible que la blessure à la main du guitariste soit la cause de cet heure ennuyeuse, il n'empêche que j'ai été très déçu. Et je ne voulais même pas spécialement entendre des vieux morceaux, juste autre chose que 50 minutes de ballades.

Evidemment, le meilleur groupe live au monde allait arranger tout ça, et même si, circonstances obligent, le set aura été plus classique qu'à Londres et Dusseldorf, le groupe aura livré une excellente prestation. Vedder s'est plaint à plusieurs reprises de la qualité de sa voix, maiselle ne l'aura pas empêché d'envoyer des Comatose, Blood ou Leash en fin de concert. Mention aux Wishlist et Nothingman rarement entendus, et au morceau solo anti-guerre de Vedder, No More.

Sans doute le moins bon des quatre concerts de PJ auxquels j'ai assisté, mais 1) cela reste immense et 2) l'angine qui me clouait à la barrière a sans doute influencé mon jugement.

Vidéos sur Youtube, photos un peu partout, merci Google.

 

Ceci conclut mes articles sur ma tournée 07, desquels je suis un peu déçu. En fait, je me suis rendu compte que je n'éprouve aucun intérêt à blogger, à raconter ma vie, à montrer des photos de je ne sais n'importe quelle connerie rencontrée en route. Donc, si vous trouvez que les articles sont emmerdants et inutiles, je vous comprends, et je ne recommencerai plus ;)

 

 

 

 

08:00 Écrit par Denis dans MDJ | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.