06/06/2007

Et après, on s'étonne...

Que le journalisme rock en Belgique soit dans un état déplorable. D'abord, jetons un coup d'oeil sur un article trouvé sur le site de la Dernière Heure/Les Sports, et consacré au concert des Rolling Stones, hier à Werchter.

Je sais, je tire sur une cible tellement grosse que même un Diable Rouge n'arriverait pas à la rater. La Dernière Heure/Les Sports, misérable torchon, ne vaut que par ses pages sportives, ou du moins c'est ce qu'on me dit. Le reste est politiquement très nauséabond, éthiquement douteux et culturellement pathétique. Il reste que ce quotidien est un des plus lus en Belgique francophone (un demi-million de personnes le lisent chaque jour). Alors pourquoi considérer ces gens comme des imbéciles illettrés? Pourquoi ne pas engager quelqu'un qui sait écrire, et qui sait de quoi il parle? Parce que, même s'il a peut-etre d'autres qualités, l'auteur de l'article en question (Basile Vellut), ne semble pas savoir comment rédiger un article (les erreurs de mises en pages peuvent etre imputées au correcteur, mais la forme de l'article, les tournures de phrases et l'habituelle pique politico-linguistique, totalement hors de propos ici laisse clairement à désirer), ce qui ne serait encore qu'un moindre mal s'il connaissait un tant soit peu son sujet, ce qui n'est pas le cas, vu les erreurs factuelles présentes. Même le setlist n'est pas correct DU TOUT.

Alors, oui, évidemment, c'est facile de critiquer un type qui écrit pour la DH. Mais la culture et l'art ont tellement peu l'occasion de nous via les médias traditionnels qu'il est vraiment regrettable d'avoir l'opportunité de faire quelque chose de bien, et se planter complètement. Si c'est pour torcher de telles conneries, la DH devrait sans doute se cantonner aux pédophiles et à la balle pelote. Suis-je simplement jaloux et frustré, de n'être qu'un webrédacteur bénévole? Sans doute en partie, mais il semble évident que nombre de chroniqueurs culturels de la sphère internet (dont moi, pas de fausse modestie, surtout que dans ce cas précis, la concurrence est insignifiante) mériteraient la place scandaleusement squattée par Basile Vellut, qui, en fin de compte, ne fait sans doute que ce qu'on lui dit de faire : après tout, on me demanderait d'abattre une vache à Anderlecht, j'aurais moi aussi l'air très con.

Mais le pire dans tout cela, c'est que les autres médias écrits principaux tombent dans d'autres travers, ceux du mercantilisme. Comment prendre au sérieux des articles du Télémoustique, quand on sait que ce magazine n'observe virtuellement aucune indépendance éditoriale? On croirait parfois parcourir les communiqués de presse d'Universal. Comment ne pas sourire à la lecture de certains articles du Soir, qui, même si les connaissances de leurs journalistes (parce que là, il s'agit quand meme de véritables journalistes) sont indéniables, semblent la plupart du temps en décalage avec la réalité actuelle.

On ne commencera meme pas à parler de la tv et de la radio, parce que là, le ridicule est atteint. Mes anecdotes personnelles sur un projet musical, à l'époque où je travaillais chez Be tv (ex-Canal+) valent leur pesant de cacahuètes, j'y reviendrai peut-etre un jour.

Le secteur rock de la presse écrite belge, du moins sa forme traditionnelle, ne vaut donc pas grand chose, et encore moins à l'époque des blogs. Évidemment, on trouve à boire et à manger dans ces derniers, mais tout le monde finit par trouver son compte, sans se voir imposer de maniere dogmatique des mauvais articles écrits par des scribouillards de pages des chiens écrasés.

Est-ce mieux à l'étranger? Il y a déjà nettement plus de publications, mais pour des raisons commerciales évidentes, le marché étant bien trop restreint chez nous. Mais quand on se rend compte quand Voici, pourtant pas vraiment un hebdo de grande classe, et dont le lectorat ne doit pas foncièrement être fan d'Aphex Twin, que les critiques musicales sont de grande qualité, on est en droit de se poser des questions. Si Voici le peut, pourquoi pas la DH?

Que les choses soient claires : il est évident que mon type d'écriture, sans contrainte commerciale ou structurelle est une liberté immense, que n'ont pas les rédacteurs professionnels. De même, je n'ai pas de diplôme en journalisme en poche (je suppose que ce Basile Vellut non plus), juste une autre licence universitaire. Mais quand on parle de rock, quand on écrit sur le rock, il faut le vivre. Sinon, on se tait
.

14:40 Écrit par Denis dans Logorrhées variées | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

Commentaires

Beaucoup de commentaire! Chapeau! Au moins la DH est lue. Et si vous êtes tellement doué, venez travailler à Werchter, en direct, avec un papier bouclé à 22h10 alors que le concert a commencé à 21h50 et que l'erreur de la set-list - parce que les Stones ont changé un titre par rapport à ce qu'ils avaient prévu - , alors qu'il était plus que minuit et le journal imprimé. Venez me remplacer quand vous êtes arrivé sur le site à 21h30 parce que le service d'ordre de Werchter refuse qu'un journaliste rentre avec son pc. Mais bon, c'est plus facile, le lendemain ou trois jours d'après de critiquer alors qu'on est à mille lieues des réalités du terrain malgré une expérience avortée à Canal (pourquoi du reste?). Facile de critiquer, en tapant un texte mal torché tout en attendant patiemment de prendre son train après avoir fait son 7-16h. Facile de se cacher derrière un prénom sans oser mettre son nom. Mais bon, faut un diplôme de journaliste pour bosser. Bon blog. C'est avec plaisir que je poste le premier commentaire, comme quoi vous avez eu un lecteur. Même tardif, mais bon, on bosse, nous, pas le temps d'aller fouiller au fond de la toile...
La bise

Écrit par : B | 25/02/2008

haha hey merci pour ce "premier commentaire", tu sais, "B", j'ai 10000 visites par jour, ok, moins que la DH, c'est vrai. Si tu veux mon nom complet, mes coordonnées, mes diplômes, ma profession, tu n'as qu'à demander.

Si ton boulot est tellement pénible, alors, casse-toi, tu laisseras la place à quelqu'un qui, avec un peu de chance, s'y connaît en rock, voire même - avec de la chance - sait écrire. Mais je ne vois pas comment quelqu'un comme ça s'abaisserait à travailler pour la DH.

Bonne journée quand même, j'espère que tu trouveras un jour un boulot moins pénible et plus proche de tes capacités.

Écrit par : Denis | 27/02/2008

et tant que j'y suis une précision avant une probable réponse de mauvaise foi type DH, je voulais dire 1000 visites, et pas 10 000 ;)

ceci dit, si vous bossez à ce point, vous n'avez rien de mieux à faire que d'aller lire des blogs de gens même pas journalistes qui savent pas écrire? Y a sûrement des trucs à dire sur Victor Hissel, Anderlecht ou le PS de Charleroi, non?

Ceci dit, j'ai bossé à Werchter, j'ai fait des interviews dans les circonstances dont tu parles. Mais je n'ai jamais utilisé ça comme excuse d'un mauvais papier. Jamais. Déontologie, même à la DH, ça devrait encore être possible, non? Respect des milliers de gens qui paient pour le journal? Non? Même pas? Pitoyable.

Écrit par : Denis | 27/02/2008

bof bof... bon, j'ai lu l'article et voici mes impressions:

"... misérable torchon, ne vaut que par ses pages sportives, ou du moins c'est ce qu'on me dit. Le reste est politiquement très nauséabond, éthiquement douteux et culturellement pathétique."

bon, la, ça commence bien, on sens la critique facile du gars qui sais tout mieux que tout le monde (ou, du moins, qui le crois). une introduction qui fais qu'on en attend beaucoup pour la suite, en effet, après avoir dit que la DH était un journal, soyons francs, de "merde", on s'attend à en avoir plein la vue, un style puissant, des arguments bien ficelés, et qu'à la fin on soit convaincu "ce mec, c'est un chef", on lis donc la suite...

et la, c'est la déception! En effet, l'auteur semble plus apte à tirer sur les journaux belges qu'à montrer un tant soi peu de son talent indéniable (du moins à ses yeux, preuve ici"la concurrence est insignifiante"...)bon, maintenant, il faut se poser une question: pourquoi se passer de ton merveilleux talent d'écrivain, et prendre ce faux journaliste à la place? Ne te surestimerais-tu pas un peu? Dans les commentaires, je compare le tien et celui du VRAI journaliste, et je ne me demande plus qui est l'incompétent, tes réponses sont celles d'un gamin prépubert et tant dans ton article que dans tes commentaires, tu n'abordes jamais des questions de fond et tu te contente de casser du sucre sur le dos des autres. Tu diras sans doute que je ne fais pas mieux que toi, mais je n'ai pas un égo suffisant pour m'autoproclammer meilleur journaliste belge.

Écrit par : antoine | 27/01/2009

Antoine bonjour Antoine, merci pour ton commentaire, j'aurais pu y répondre plus tôt, mais un an après le dernier commentaire, je ne m'y attendais plus :)

quelques remarques, en vrac :

- oui, j'ai été assez violent envers la DH. Je n'aime pas ce journal, et je lui trouve beaucoup de défauts. Est-ce que le fait de critiquer qqchose fait qu'on se trouve supérieur? Si oui, alors, le journaliste politique qui critique Lizin/Leterme/n'importe qui, le journaliste sportif qui critique un joueur suite à une mauvaise passe, etc etc est critiquable? A voir... mais je ne pense pas.

- "la concurrence est insignifiante". Ouais, ma tournure de phrase est maladroite, j'avoue. Je voulais dire que j'estime écrire mieux, et surtout avoir plus de connaissances sur le sujet que Basile Vellut. Mais pas que les autres journalistes/bloggeurs web/papier, évidemment.

- je ne suis pas journaliste, même si j'ai déjà fait du journalisme. Je ne compte pas devenir journaliste, et les articles écrits ici sont en marge de ma production habituelle, qu'on peut retrouver sur musik.skynetblogs.be. Là, je n'attaque que des albums/groupes que je trouve mauvais, ou que je n'aime pas ;-) Mais hélas, j'ai fort peu de temps pour écrire ces jours-ci, ce qui fait que mes derniers articles sont fort courts et, je trouve, mal foutus.

- enfin, mon intention dans cet article n'était pas de me mettre sur un piédestal, franchement, je m'en fous. Mais j'étais, sur le coup, en colère qu'un pro pouvait écrire de telles conneries. Rien de plus, rien de moins.

Écrit par : Denis | 29/01/2009

j'ai trouvé ton skyblog en allant sur l'article "le chroniqueur de la dh qui était daltonien (je ne me souviens pas du titre exact), et quand j'ai écris j'espérais avoir une réponse mais n'aurais pas été étonné du contraire vu la date de l'article. :p

je crois avoir remarqué que tu n'étais pas un fan absolu de la DH, pourrais-tu brievement m'expliquer tes griefs contre ce journal si tu as le temps.

je suis d'accord avec toi sur ton premier paragraphe, cependant je trouve que, pour reprendre ton argument, le journaliste qui critique lizin ne se contente pas de dire "elle est nulle, je l'aime pas", il dévellope son argument, et je trouvais que ton article manquait d'arguments et d'exemples parlants

heureux que tu reconnaisse que la tournure de phrase porte à confusion.

je n'ai pas beaucoup lu ton blog, je regarde quelques articles de temps en temps selon mon temps libre et je ne suis pas encore arrivé à cet endroit.

je suis heureux que tu le dises, car cet article, sans vouloir te vexer, sentait celui qui s'aime.

ton commentaire m'a bien plus plû que ton article, en effet, je pense que j'ai peut-être eu tort de t'inveciver si "viollement" (remarque: tu t'étais pas retenu sur basile vellut)
bonne journée

Écrit par : antoine | 30/01/2009

Antoine (2) pour la DH, je leur reproche une recherche de sensationnalisme gratuit (l'affaire De Gelder est encore un bon exemple), peu de profondeur sur les questions d'actu (mais ce n'est sans doute pas son rôle), et le zéro absolu niveau culture.

Niveau arguments, c'est vrai que ma critique de la DH n'avait pas d'arguments, vu que le but était de parler du mauvais article sur les Stones. Et là, y avait des exemples, mais je vois ce que tu veux dire.

mais tes commentaires sont intéressants, cela permet de voir ce que mes lecteurs peuvent parfois ressentir, que je le veuille ou non. Mais le texte provient d'une réaction émotionnelle sans doute à chaud, j'aurais sans doute été plus tempéré dans d'autres circonstances...

de totue façon, je n'écris plus vraiment ce type d'articles, parce que finalement, je n'en tire pas grand chose, et je ne tire aucune joie à tirer sur un gars qui a été parachuté dans un secteur qu'il ne connaît pas, et dans de mauvaises conditions de travail.

Écrit par : Denis | 31/01/2009

Canal+ et je me rends enfin compte que je n'ai pas répondu à une question de Basile Vellut : quand je bossais à Canal +, ce n'était même pas dans le journalisme, mais dans le commercial, et comme j'étais assez mauvais dans le domaine, ça n'a pas duré. Enfin, 2 ans et demi, quand même.

Écrit par : Denis | 31/01/2009

"recherche de sensationnalisme gratuit "
en effet, le peuple raffole de ça, et la DH le nourrit, c'est quand même, commercialement parlant, un grand plus, et c'est grace à cela que, comme tu le dis, " Il reste que ce quotidien est un des plus lus en Belgique francophone ".

"peu de profondeur sur les questions d'actu "
je suis d'accord, mais il y à déja le soir qui s'occupe de ça, si le contenu des journaux était le même, pourquoi en créer plusieurs

"le zéro absolu niveau culture"
il faut avouer que la culture, c'est quand même pas très vendeur. Si je veux m'informer sur des livres ou des CD je lis des revues spécialisées la dessus, pas le journal.

"dans de mauvaises conditions de travail. "
il faut avouer que, si ce que dit Basile Vellut est vrai ("un papier bouclé à 22h10 alors que le concert a commencé à 21h50") on peut réver mieux comme condition de travail...

Écrit par : antoine | 01/02/2009

Antoine (3) et on est d'accord sur tout ;-)

Écrit par : Denis | 07/02/2009

Laissez tranquille ce pauvre Basile! Ayant travaillé avec ce cher Basile Velut pendant quelques années, je peux vous dire que ce triste personnage ne gagne pas à être connu. Alors laissons le tranquillement dans son coin à essayer de rédiger quelques articles. Oui, malheureusement, il a sa licence en journalisme. Trsite pour la profession. Et humainement, il est imbuvable!

Écrit par : Ex DH | 03/02/2010

Qu'est ce qu'il ne faut pas lire sur la toile...
Denis, je t'invite à envoyer ta candidature au groupe IPM (qui reprend notamment La DH). Une occasion unique de renforcer ce manque cruel de sérieux dans la maison.
Enfin, au vu de la maturité que tu laisses transpirer dans tes "écrits", tu ne risques pas d'apporter une fameuse plus-value au journal.
Poster des "articles" sur Internet ne veut pas forcément dire que tu as un talent de rédacteur. Etant journaliste, je peux en juger, et c'est très très bas.
La fonction de journaliste ne donne pas le droit d'incriminer une personne simplement parce que l'on est pas d'accord avec cette même personne sur un sujet. Un journaliste traite une info, il décrit des faits. Etre journaliste demande donc une certaine maturité, une conscience que, visiblement, tu n'as pas.
On peut également en dire de même de tes connaissances du milieu d'ailleurs. Notamment lorsque tu compares Le Soir à La DH. S'il est vrai que les deux quotidiens sont concurrents, il n'en est pas de même au point de vue des effectifs. La crise que traverse la presse écrite (ce n'est pas nouveau, et cela n'a rien à voir avec la qualité des publications, mais bien de l'avènement de nouveaux médias tels que la télévision en 1960 et Internet en 2000) implique certaines conséquences. La première, et la plus évidente, est que les groupes de presse n'engagent quasi plus de journaliste. La plupart des journalistes sont free-lance, indépendants si tu préfères. Ce qui a pour effet que beaucoup de journalistes écrivent pour des médias différents. C'est ainsi que nombre de mes collègues sont journalistes et à La DH, et au Soir...
Mais bon, on ne va pas t'en vouloir... tu découvres à peine le monde, et notamment la culture. Car tu te targues de connaitre beaucoup de choses au point de vue du rock. Désolé, mais tu n'en fais pas état dans tes "articles".
Ah oui, ce n'est pas parce que tu regardes Zemmour chaque semaine que tu peux prétendre être un bon "critique"...
Allez, si tu souhaites plus d'infos sur le monde de la presse, voire sur la musique, tu peux t'adresser à de vrais professionnels.

EX DH, ton commentaire est assez comique. Cela se passe bien au service communication de Colfontaine? :)

Écrit par : DH | 23/07/2010

wow, je rêve ou j'ai un commentaire 3 ans après l'article? Et quelques mois après la fermeture/migration de ce blog? Soit, ça fait toujours plaisir qu'on s'intéresse à ce que j'écris ;-)

Tu ne trouves pas, "DH", que tes insinuations anonymes sont assez ridicules? Que tu n'aimes pas ce que j'écris, ok, ça ne va pas m'empêcher de dormir, mais là c'est limite ridicule... Je n'ai jamais prétendu être journaliste, je n'en ai ni le diplôme, ni la fonction. Je respecte beaucoup le travail de journaliste, même si je constate que beaucoup de journalistes culturels/rock n'y connaissent pas grand chose. Tu trouves que moi non plus, c'est ton droit, mais je voulais juste que tu saches que j'écris depuis 1997, donc le "tu découvres à peine le monde" etc... est aussi faux que méprisant et minable. Puis, les commentaires et e-mails que je reçois depuis l'ouverture de mon blog principal sont loin de rejoindre ton point de vue, mais je suppose que mes lecteurs sont stupides et immatures. Je n'ai pas le type de lectorat de la DH, non plus...

Dommage que tu n'as pas eu le courage de signer de ton vrai nom, on aurait pu vérifier la qualité de ton travail, vu qu'apparemment, c'est ce qui te fait vivre, mépriser ce que les autres font (dans leur temps libre, et bénévolement, soit dit en passant).

D'ailleurs, si ta maîtrise de l'internet était à la hauteur de ta prétention, tu aurais posté ce commentaire au bon endroit, pas sur un blog fermé depuis des années...

Je te concède au moins un point : j'ai du me renseigner sur qui était Zemmour, donc peut-être que mes connaissances culturelles ne sont effectivement pas élevée.

Je te souhaite une vie heureuse, faite de mépris et de suffisance. Un jour, tu comprendras peut-être, et tu te sentiras bien seul.

Écrit par : Denis | 23/07/2010

Les commentaires sont fermés.